Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Frigide, à court d'idées ?

#Frigide Barjot, #Egalité, #Oui Oui OUI

Jeudi dernier, 29 novembre 2012, les chefs de culte étaient auditionnés à l'Assemblée Nationale pour donner leur avis sur le mariage civil pour tous (on aura tout vu). L'action du collectif Egalité Oui Oui OUI pour protester dans l'humour contre ce manque de laïcité avait obtenu une bonne médiatisation.

Une semaine après, c'est au tour des associations de défense des droits des personnes homosexuelles d'être entendues. Alors la barjo frigide a voulu faire la même en organisant une conférence sur la même place.

Pour ne pas la laisser occuper le terrain, le collectif a décidé de s'immiscer dans les rangs des frigides (enfin, ce qu'on peut faire de rangs à une demi douzaine) sur le mode de la manif de droite, autrement dit en reprenant leurs slogans pour montrer à quel point ils sont choquants, avec ironie et humour.

C'est ainsi que nous avons sorti nos pancartes

"Egalité Non, Non, NON !",

"Non à l'homosexualité, oui à la consanguinité !",

"Invertis, rentrez dans votre pays",

"Les homos au placard !",

"Frigide avec nous !",

"Homophobe et fier de l'être",...

Les frigides étaient tous perdus : "Oh non, chutt ! On avait dit de pas sortir les propos homophobes !"

Les flics aussi étaient tous perdus : "Mais ils sont avec la manif ! Non ils sont contre ! Contre le mariage, donc pour la manif. Ah bon ? Mais..." C'en était trop pour eux.

Sur les nerfs, ils ont finalement décidé que ça suffisait et nous ont intimé l'orde de partir.

Il faisait un froid glacial, on avait réussi à se mobiliser à plus nombreuSESx que les frigides, un jeudi de décembre à 9h, avant d'aller au boulot, on n'allait vraiment pas insister pour passer la matinée au poste ! Donc nous nous sommes gentiment éloignéEs de la frigide, complètement destabilisée, en continuant à scander nos slogans détournés. Pourtant, malgré cette bonne volonté flagrante, un flic n'arrêtait pas de me pousser dans le dos. Qu'est-ce qu'il faut déployer comme patience et comme humour pour ne pas s'énerver ces dernier temps !

Heureusement, c'est pour une nouvelle action couronnée de succès, puisque malgré le fait qu'ils avaient l'autorisation de la Préf et pas nous, nous étions plus nombreuSESx qu'eux, que nous les avons bien déstabilisés et que BFMTV et France Inter venus couvrir la frigide nous ont suiviEs pour nous interviewer.

Aahhh ! C'est bon une petite action successfull le matin comme ça avant d'aller travailler ! Ca met la patate, les collègues ont pas compris mon arrivée triomphale !

RSS Contact